Les tissus Africains, on en parle? Le bogolan

Le Bogolan du Mali

Jusqu’au 19ème siècle, l’Afrique entière s’habillait de ses textiles traditionnels, de raphia tressé, d’écorce battue (Tapa), de coton tissé, teint, décoré…

Les techniques et traditions étaient aussi nombreuses que les peuples d’Afrique et racontaient l’histoire, la vie, la mort, l’identité, la personnalité, la spiritualité, s’inscrivant principalement dans les champs de l’histoire et de l’art.

Aujourd’hui, chez Kaolack Créations, nous achetons du Bogolan au Mali, auprès d’un artisan Bamanan qui travaille de façon très traditionnelle avec les bandes de coton tissé cousues, les substances organiques (boue, herbes et matières végétales), sous la ferme direction de sa maman.

Notre Bogolan fait ensuite un long voyage en car ,entre Bamako et Dakar où nous le récupérons. Une partie de ce tissu reste à Dakar pour y être cousue, l’autre part à Sokone -dans le Sine Saloum- pour être transformée en accessoires (sacs à dos, tote-bags, trousses…). Le tout est ensuite expédié en Europe et les articles sont disponibles à la vente, en ligne : kaolackcreations.myshopify.com

Pourquoi faire coudre au Sénégal, nous demanderez-vous ? Simplement parce que nous sommes du Sénégal et que pour le moment, nous y maîtrisons mieux le circuit des artisans Tailleurs & Couturiers que nulle part ailleurs. Notre voyage mémoriel ne fait que commencer et bientôt, nous vous proposerons des articles fabriqués et cousus dans toute l’Afrique !

L’objectif pour nous est de valoriser l’artisanat Africain, de le moderniser, de lui redonner ses lettres de noblesse en faisant appel, d’un bout à l’autre de la chaîne, aux acteurs et témoins contemporains d’une tradition plus que millénaire et de vous proposer, à des prix très abordables, des articles faits à la main, de qualité, remplis de sens et d’histoire.

Notre histoire racontée par nous,

Kaolack Créations

 

Les tissus Africains, on en parle? Le Kente

Le Kente, étoffe royale et marqueur fort des cultures Akan

Intimement lié à l’histoire des peuples Akan* qui occupent un territoire compris entre le fleuve Volta et le Bandama, le Kente (panier en Asante/Ashanti), ou Kete (tissu tissé en Ewe) est composé de bandes de coton ou de soie tissées à la main sur des métiers à tisser en bois et cousues ensemble pour former des motifs et des figures colorés. Les motifs et les couleurs ont une signification bien précise.

Les Akans appellent le Kente « nwentoma », qui signifie « tissu tissé ». Kente est le nom générique donné aux tissus tissés à la main depuis au moins plusieurs siècles, essentiellement par les tisserands Ewe et Ashanti.

Débats autour d’une origine : Ewe ou Ashanti ?

Il existe plusieurs versions de la naissance de cette étoffe royale.

Les Ashanti assurent que le kente a eu son origine dans l’aire Asante et que par conséquent, ce sont les tisserands Asante qui ont enseigné la manière de tisser aux Ewe. L’étoffe serait née dans les villages de Bonwire ou Adanwomase et constituait la base de l’habillement des rois et des chefs.

Dans la zone Ewe, il est dit le plus souvent dit que le mot kente est une déformation du mot Ewe « kete » désignant tout tissu fait à la main. Les Asante ne parlant pas Ewe auraient transformé le terme kete en kente quand les Ewe leur auraient appris à tisser.

Quoi qu’il en soit, comme beaucoup d’autres étoffes tissées Africaines, Le Kente est symbole de noblesse et de prestige.

*Le groupe Akan ce sont : les Ashanti (ou Asante), les Adansi, les Denkyira, les Brong, les Fanti, les Sefwi, les Aowin, les Nzima, les Akuapem, les Buem et les Kwahu.

Kaolack Créations, une entreprise Africaine ?

L’initiative de l’entreprise Kaolack Créations s’est prise autour d’une volonté farouche de valoriser et réhabiliter l’artisanat Africain. Nous avons grandi en côtoyant les tisserands Manjaks au Sénégal et avons découvert que la tradition textile partout en Afrique était extrêmement riche. Du Bogolan au Kenté en passant par le Kanvô, le pagne Baoulé et combien d’autres, notre continent regorge de richesses.
Nous souhaitons que nos traditions textiles perdurent car c’est un peu de notre histoire. Savez-vous que des archéologues ont retrouvé au Mali, dans les falaises de Bandiagara, des étoffes qui enveloppaient les morts absolument identiques à certains indigos que l’on retrouve encore sur les marchés Maliens ? Ces traditions ne doivent pas disparaître et c’est à nous de les valoriser. Nous achetons les tissus et produits finis directement auprès des Artisans, sans intermédiaire, afin de leur permettre de gagner leur vie en pratiquant leur artisanat tout en proposant leurs produits aux clients finaux à un prix abordable.
Enfin, nous faisons en sorte que, depuis la production jusqu’à la livraison en passant par le transport et les supports de communication, des entreprises et artisans Africains soient sollicités:

Transport,

Service de livaison,

Photographie (Fred Img https://www.instagram.com/fred.img/)

Notre logo a été réalisé en Afrique par un graphiste Africain.

Qui sommes-nous ?

       Fatimata,

créatrice de la plateforme L’Annuaire des Tailleurs-couturiers Africains, site web qui assure la promotion des tailleurs, couturiers, créateurs, fabricants d’accessoires Africains et Afro-descendants à travers le monde. La plateforme est totalement gratuite et auto-financée : https://annuaire-couturiers.fr/

   Sokhna,

créatrice de bijoux depuis plusieurs années, à la recherche de l’esthétique Afro pré-coloniale. Met en avant les symboles et l’esthétique Africaine et Afro-descendante en employant cauris, créoles, symboles divers des cultures Africaines.
Kaolack Créations ce sont donc deux femmes Africaines, qui cherchent à promouvoir le Continent, son artisanat, son économie en pratiquant l’auto-détermination positive.
Notre plus grand souhait est que la diaspora comprenne les enjeux économiques qui sont les nôtres et commence à consommer de façon consciente.

Nos valeurs clés

Nos 3 valeurs clés :

– Autodétermination positive

– Passion

– Engagement et sens du travail

Chez Kaolack Créations, nos valeurs sont inscrites dans notre ADN.

Si, au quotidien, nous travaillons sans relâche à la promotion et à la valorisation de l’Artisanat Africain, c’est avant tout par autodétermination positive. Cette farouche volonté de promouvoir nos patrimoines -et en particulier le patrimoine textile traditionnel d’Afrique- nous vient de la conviction qu’il nous incombe à nous, Africains, de croire en nous et de défendre nos cultures et nos traditions si souvent oubliées.

Sans passion, il n’y a pas d’innovation, pas de prise de risque, pas d’entrepreneuriat. Notre idée première n’a jamais été l’argent qui demeure pour nous un moyen et non un objectif, un outil et non une valeur. Pourquoi la passion du textile ? Parce que la tradition textile artisanale est un des rares témoins de nos valeurs sociales originelles : initiation, transmission, cohésion sociale, famille et partage, ces marqueurs forts de notre identité culturelle nous tiennent à cœur dans ce monde en quête de sens.

Trouver le consensus entre modernité et Africanité en ré-inventant notre identité du futur, favoriser l’émergence et la croissance du talent demandent engagement et sens du travail, sans lesquels rien n’est possible, rien ne se fait.

Notre histoire racontée par nous,

Kaolack Créations

Le sens et la valeur de nos produits

Au-delà de toute notion marketing de « valeur ajoutée », chez Kaolack Créations, nous pensons que l’important est de réussir à exporter et faire connaître notre artisanat traditionnel en lui trouvant des applications modernes afin qu’il s’adapte aux « lifestyles » actuels et aux caprices d’une mode en perpétuel mouvement.

Nous sommes issues de ces traditions et n’avons pas besoin de fabriquer de l’argumentaire pour simplement expliquer à nos clients qu’en achetant un accessoire, un bijou ou un tissu dans notre boutique, ils participent activement à la préservation de savoir-faire ancestraux.

A l’heure du « consommer mieux » plutôt que du « consommer plus », inutile de construire un mix pour que tout le monde appréhende l’impact positif d’un achat artisanal plutôt qu’industriel.

Les objets et tissus artisanaux Africains sont des marqueurs identitaires forts. Porter une tenue fabriquée avec un tissu traditionnel dont le motif a une signification, même si cette tenue est de coupe internationale et moderne, arborer un bijou ou un accessoire « fait-main « sont des actes positifs remplis de sens. Le symbolisme, en effet très présent dans l’esthétique Africaine est aussi une façon de s’ancrer, de se retrouver, de s’affirmer.

En Afrique, l’art n’est pas enfermé dans les musées et notre proximité avec les artisans, excluant tout intermédiaire, nous permet de mesurer l’impact direct de vos achats sur leur vie et leur capacité à transmettre ces précieux savoir-faire.

Notre histoire racontée par nous,

Kaolack Créations

Kaolack Créations, c’est aussi des bijoux…

Orner les ports de têtes fins et élancés. Jouer avec les fractales, apercevoir la flamboyance des empires et des cours royales, retrouver les réminiscences des bâtisseurs de pyramides dans les cultures ancestrales Africaines.

La création de bijoux, la passion de Sokhna pour la Nubie des grands empires, de l’empire du Ghana à celui du Mali, de l’empire de Andrianampoinimerina, du Macina, du Dongola, des royaumes du Loango, des royaumes Zulu et d’Angola… Des inspirations historiques pour des bijoux fantaisie qui s’inscrivent dans la tendance.

 

 

Kaolack Créations, l’histoire, la passion

Kaolack Creations, ce sont deux femmes Africaines en diaspora, passionnées par les traditions textiles Africaines, le plus souvent ancestrales et derniers témoins de civilisations anciennes en cours de disparition.

Pour que ces savoir-faire ne disparaissent pas, nous sommes déterminées à les faire vivre, à les valoriser, à les moderniser, en partageant les trésors que nous dénichons dans toute l’Afrique mais aussi au sein des sociétés Afro-descendantes de la diaspora historique et en les proposant à des prix très abordables, pour que toute personne désireuse de porter un « petit morceau de tradition » puisse y avoir accès.

Kaolack Creations, c’est aussi :

  • La ré-appropriation de l’esthétique Africaine, Afro-Caribéenne et Afro-Américaine,
  • une ré-interprétation et modernisation des étoffes traditionnelles 100 % Africaines, issues de traditions de tissage, teinture et décoration ancestrales et très différentes selon les régions.

Pour permettre à chacun de composer sa tenue, Kaolack Creations propose :

  • Des produits finis : écharpes, étoles en Bogolan et en pagne tissé Manjak (et autres pièces à venir),
  • Des produits bruts : pagnes traditionnels & pièces de tissus « à coudre »

Valeurs

  • Ethique : Les relations commerciales que nous avons avec les Artisans sont équitables et justes et la collaboration avec ces dépositaires des savoir-faire ancestraux est destinée à leur permettre de perpétrer et transmettre leur art et d’en vivre correctement. Nous nous efforçons de vendre aux prix les plus justes, car la logique n’est pas seulement commerciale. A l’image des sociétés traditionnelles Africaines, nos valeurs s’appuient aussi sur des notions d’ouverture, de partage et de transmission.
  •  Engagement social : Il s’agit de valoriser l’Afrique et ses diasporas en proposant une offre panafricaine de produits textiles de haute qualité et chargés d’histoire.
  •  Qualité : les produits sélectionnés par Kaolack Creations sont tous de haute qualité, les finitions des produits finis sont parfaites, les matières sont nobles (coton, soie, soie sauvage).

Positionnement

Qu’est-ce qui caractérise Kaolack Creations ?

Valorisation et réhabilitation, modernisation et ré-appropriation

  • Participer à la re-valorisation du travail des artisans en Afrique, des valeurs et de l’esthétique Africaine traditionnelle et ancestrale et de l’esthétique Afro en général.
  • Proposer des produits finis réalisés à partir de tissus traditionnels. Notre cœur de métier n’est pas la couture mais nous voulons moderniser l’image de cet artisanat textile en proposant des utilisations et solutions adaptées aux modes de vie occidentaux et qui s’inscrivent dans la tendance.
  • Les savoir-faire ancestraux sont en danger de disparition. Si nous ne permettons pas aux Artisans dépositaires de ce savoir-faire de vivre correctement de leur travail, ce savoir-faire disparaitra avec eux !

Un choix important de tissus, plusieurs cultures Africaines et diasporiques valorisées

Même si pour le moment nous ne proposons que peu de produits et tous issus d’Afrique de l’Ouest (Guinée, Mali, Sénégal), l’objectif est de devenir une référence fiable en matière de diversité dans le domaine des tissus traditionnels Africains. La dimension panafricaine fait partie du concept de Kaolack Tissus.

  • L’offre panafricaine mettant (quand les produits sont disponibles) la totalité des peuples et cultures Africaines d’Afrique et de la Diaspora en valeur. Nous proposerons ainsi de nombreux tissus issus de toute l’Afrique et de la Diaspora.
  • Une présentation de chaque produit : contexte historique, histoire du tissu, utilisations traditionnelles…
  • Un processus de vente, d’expédition et d’après-vente axé sur le service.